Life Gypconnect

L’Aude

Dans le cadre du Life GYPCONNECT, la LPO Aude intervient sur la zone d’étude située sur les départements de l’Aude, de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales.

Située à l’interface de la chaîne pyrénéenne au sud et du Massif Central au nord, cette zone est l’ un des maillons importants en vue de la reconnexion des différents noyaux de populations du Gypaète barbu : elle accueille en sa partie sud, 2 des couples pyrénéens actuels les plus proches du Massif Central et constitue un passage privilégié lors du déplacement des grands rapaces entre les Pyrénées et le Massif central en raison des reliefs leur offrant de bonnes conditions aérologiques.

Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, la LPO Aude est chargée de la coordination des actions concernant l’amélioration de la disponibilité alimentaire du Gypaète barbu. Elle coordonne également les actions qui visent à prévenir les risques liés aux parcs d’éoliennes. Elle est par ailleurs impliquée dans les actions de suivi de la population de Gypaètes barbus, de réduction des menaces, de communication et d’animation.

L’amélioration de la disponibilité alimentaire

Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, il a été décidé de mettre un accent particulier sur la disponibilité alimentaire dans les espaces situés entre les différentes zones de présence de l’espèce afin de favoriser les déplacements des oiseaux et les échanges entre les différents noyaux de population. La zone d’intervention sous responsabilité de la LPO Aude comprend le piémont des Pyrénées, le massif des Corbières et la Montagne Noire marquant la limite sud du Massif Central. Les opérations visant à améliorer la disponibilité alimentaire du Gypaète barbu reposent sur 3 dispositifs :

  • Les sites de nourrissage spécifique (dépôt d’os uniquement) ;
  • Les placettes d’équarrissage naturel ;
  • L’équarrissage hors installation.

Déjà dotée de 2 sites de nourrissage spécifique réalisés antérieurement dans le cadre du Réseau Casseur d’os pyrénéen, la LPO Aude avait programmé et déjà réalisé 2 sites supplémentaires : un au cœur du massif des Corbières sur l’axe de transit principal et sur une zone susceptible d’accueillir à terme un nouveau couple, l’autre sur le massif de la Montagne Noire. La création de ces 2 nouveaux sites venant s’ajouter à ceux existants assure dorénavant une continuité dans la disponibilité alimentaire entre les Pyrénées et le sud du Massif central.

En parallèle à ce réseau de sites de nourrissage spécifique vient s’ajouter celui des placettes d’équarrissage chez les éleveurs. Pour la zone concernée, le réseau de placettes antérieur au programme GYPCONNECT comptait 14 installations pour 30 élevages. La LPO Aude s’est engagée à créer 2 à 6 nouvelles installations. Début 2016, 4 nouveaux dossiers de demande d‘autorisation concernant 9 élevages ont déjà été déposés auprès des services de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Depuis 2011, un arrêté européen autorise la pratique de l’équarrissage naturel en dehors de toute installation, dans des conditions particulières. La mise en œuvre de cette possibilité en France est envisagée sur l’ensemble des zones d’estive pyrénéennes incluses dans le périmètre du programme.

L’éolien

Il est avéré que la multiplication des parcs éoliens sur les zones de présence de grands rapaces a des effets négatifs sur ces espèces, dont les mortalités liées à des collisions et les pertes de territoire de chasse et de prospection alimentaire. En raison de sa capacité à voler même par conditions météorologiques difficiles (brouillard, pluie, neige), le Gypaète barbu est particulièrement exposé aux risques de collision. La multiplication actuelle de parcs éoliens, trop souvent sans aucune prise en compte de cette problématique, est particulièrement inquiétante pour l’avenir des grands rapaces sur les zones concernées.

Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, le département de l’Aude et la LPO Aude font figure de référence en la matière en raison notamment de l’ancienneté de cette problématique sur ce territoire (présence du plus vieux parc éolien de France). Face aux enjeux liés aux risques de collision ou de perte de territoires de prospection alimentaire, le programme GYPCONNECT a intégré 2 actions spécifiques :

  • La première est la réalisation de cartographies de ses parcs éoliens existants ou en cours de réalisation croisée ensuite avec la connaissance des couloirs de déplacements des grands rapaces. Pour ceci, la LPO Aude en charge de cette action va s’appuyer sur toutes les informations issues des bases de données ainsi que des données GPS provenant du suivi d’espèces telles que le Gypaète barbu, le Vautour moine et le Vautour fauve. La deuxième action est le porté-à-connaissance du programme LIFE GYPCONNECT à l’attention des services instructeurs, des différentes instances administratives, des bureaux d’études, des développeurs, etc. Dans un second temps, une fois les différentes cartographies réalisées, il faudra veiller à la prise en compte de ce programme par les différents décideurs lors des études ou de la délivrance d’autorisation de construction.

Plus d’informations

Consultez le site la LPO Aude

Toutes les versions de cet article :

Partager :