Life Gypconnect

Les Grands Causses

Sur le territoire des Grands Causses deux opérateurs interviennent dans le cadre du LIFE GYPCONNECT :

La LPO Grands Causses

Depuis plus de trente ans, la LPO Grands Causses (antenne de la LPO France) mène les programmes de réintroduction et de conservation des populations de vautours dans les Grands Causses en collaboration avec le Parc national des Cévennes et plus récemment le Parc naturel régional des Grands Causses.

Toutes les actions de conservation des vautours commencent par la connaissance de ces populations. C’est pourquoi il est attaché une grande importance aux suivis de la reproduction des vautours mais aussi à l’étude de leurs déplacements, de leurs régimes alimentaires, de l’évolution générale des colonies.

Dans le cadre du programme LIFE GYPCONNECT, la LPO Grands Causses mobilise ses connaissances et compétences acquises dans les programmes de réintroduction précédents. C’est pourquoi, la LPO Grands Causses a en charge des missions liées à l’aménagement des sites de libération et aux lâcher des gypaètes. En parallèle, elle coordonne des actions en lien avec la ressource alimentaire spécifiques pour les Gypaètes barbus. De plus, la LPO Grands Causses travaille en relation étroite avec ERDF sur l’inventaire des tronçons électriques dangereux et sur leur sécurisation. Par ailleurs, elle mène des actions sur les réductions de menaces et/ou de dérangement, ainsi que la prise en charge d’oiseaux en détresse. La LPO Grands Causses intervient également de manière importante à l’effort de communication, sensibilisation et d’éducation auprès des populations locales et touristiques, des scolaires et des socioprofessionnels. Enfin, la LPO Grands Causses assure une veille de gestion administrative, technique et financière pour le déroulement du programme LIFE, durant toute sa période.

Les thématiques du LIFE GYPCONNECT abordées par la LPO Grands Causses

L’aménagement des sites de lâcher et les libérations des Gypaètes barbus (actions A1, C1 et C2

Deux des actions concrètes de conservation du programme LIFE concernent l’aménagement des sites de libération et la mise en œuvre des différents lâchers des gypaètes. Depuis 2012, la LPO Grands Causses utilise deux sites différents (un en Aveyron et le second en Lozère qui ont fait l’objet d’aménagement pour répondre aux différents critères fixés par la Vulture Conservation Foundation (VCF) et notamment :

  • Installer des dispositifs de protection contre des éventuels prédateurs ;
  • Prévoir l’accessibilité aux sites pour les équipes de surveillance ;
  • Limiter les risques liés à la stabilité des aires de taquet (chutes de pierre, etc.) et d’exposition aux intempéries ;
  • Baliser des sites pour éviter tous risques d’intrusion.

Chacun des deux sites, validés par les experts de la VCF, a fait appel à des autorisations auprès des autorités territoriales visées. De plus, l’aménagement des sites doit en prendre en compte des critères et exigences écologiques propres à l’espèce.

L’identification d’un troisième site est prévue dans le cas où l’un des deux sites existants ne serait plus utilisable.

Les opérations de lâcher des oiseaux seront déployées, sur la zone d’intervention du LIFE GYPCONNECT, du Massif Central aux Préalpes. Chaque année, la LPO Grands Causses lâchera de jeunes Gypaètes barbus sur les communes de Meyrueis ou de Nant. L’objectif étant à moyen terme le cantonnement d’individus et la création de nouveaux couples et par conséquent d’un nouveau noyau de population.

Les jeunes Gypaètes, élevés en captivités, seront comme les années précédentes, placés sur la vire de taquet. Une surveillance sera mise en place pour étudier leur comportement, leur état de santé et les suivre durant les premiers mois de vol. Un poste d’observation est ainsi installé à proximité de chaque site. Les jeunes seront également alimentés et abreuvés régulièrement.

Gestion de la ressource alimentaire du Gypaète barbu (actions A3, A4, C3 et C4)

La LPO Grands Causses a en charge des missions de conservation liées à la ressource alimentaire des vautours : gestion de deux charniers et d’une collecte d’équarrissage, création de placettes d’alimentation chez les éleveurs, travail de partenariat avec les différentes instances liées à l’élevage afin de faire évoluer la législation de l’équarrissage en faveur des vautours et des éleveurs, et la maîtrise de la ressource alimentaire.

Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, la création de 2 à 4 placettes d’équarrissage naturel, de 2 à 4 sites d’alimentation spécifique Gypaète et de 1 à 3 sites d’équarrissage naturel hors placette est prévue au sein de l’entité Massif central. Les placettes d’équarrissage naturel sont toutes alimentées par les éleveurs eux-mêmes à partir des mortalités issues de leurs troupeaux. Leur fonctionnement et entretien ne nécessite pas d’intervention de la LPO Grands Causses. Seul le suivi de la fréquentation des placettes par le gypaète est prévu.

En ce qui concerne les « sites de nourrissage spécifique gypaètes », ces derniers seront créés au début du programme LIFE GYPCONNECT. Ces sites seront approvisionnés d’os à raison d’environ 15 à 20 kg, trois fois par mois et pendant toute la durée du programme.

La LPO fera appel aux compétences de la LPO Hérault et de la LPO Ardèche pour déployer ces actions sur leurs territoires respectifs.

Intervention sur le réseau électrique (actions A5 et C5)

La LPO Grands Causses et ERDF prévoient de recenser et hiérarchiser les équipements et tronçons électriques jugés dangereux sur le territoire d’intervention du LIFE, des départements de l’Aveyron et de la Lozère. Ce recensement permettra l’identification de tous les ouvrages à risque, et de les hiérarchiser selon la dangerosité pour l’avifaune, et surtout les grands rapaces.

Les résultats permettront la réalisation de travaux d’équipement nécessaires à la neutralisation des lignes électriques jugées dangereuses. Des dispositifs anticollision et/ou anti-électrocution seront mis en place (cierges, spirales, …).

Réduction des menaces et prise en charge des oiseaux en détresse (actions A6, C6, C7, C8, C9 et C10)

La LPO Grands Causses est impliquée dans la mise en œuvre d’actions visant à réduire les menaces qui pèsent sur les différentes espèces des grands rapaces, dont le Gypaète barbu, et à assurer la récupération des individus en détresse.

Tout d’abord, la LPO Grands Causses participe aux actions de vigilance, de lutte et de réduction des causes de mortalité d’origines anthropiques (intoxications, collisions avec les infrastructures éoliennes, …).

De plus, la LPO Grands Causses met en œuvre, sur son territoire d’intervention, des actions visant à assurer la quiétude des sites de reproduction, de repos et d’alimentation des vautours, et à prévenir les menaces et dérangements pour ces espèces. Pour ce faire, elle agit en concertation avec les acteurs de la pleine nature, afin de réduire et neutraliser les sources de dérangements causées par certaines activités anthropiques (fréquentation pédestre, sports de pleine nature, chasse, survols). L’objectif est de favoriser l’installation de populations reproductrices.

Enfin, la LPO Grands Causses coordonne la mise en place d’une procédure adaptée (protocole) pour aider les gestionnaires des différents territoires (Préalpes, Massif Central et Aude) à prendre les meilleures décisions et coordonner au mieux la prise en charge d’un gypaète retrouvé en détresse (blessé, malade, épuisé, ou jeune tombé du nid), via un réseau de professionnels compétents et de centres de sauvegarde proches, habilités et équipés pour recevoir des gypaètes et se mettre au service du programme et de ses bénéficiaires.

Communication et sensibilisation autour du Gypaète barbu (Actions E1, E2, E3, E4, E5, E6, E7, E8)

Dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, La LPO Grands Causses mène également des actions de communication et de sensibilisation des différents publics, transversales aux actions mentionnées précédemment. Néanmoins, le langage « communiquant » des outils pédagogiques du LIFE, aura été choisi et réfléchi en fonction des résultats de l’étude sociologique ciblée sur les perceptions du public à l’égard du Gypaète barbu (Action A7).

Le Parc National des Cévennes (PNC)

Le Parc national des Cévennes est l’un des dix parcs nationaux de France. Il s’étend sur trois départements, la Lozère, le Gard et l’Ardèche. Il est, en métropole, le seul parc national de moyenne montagne et le seul dont la population permanente est significative dans le cœur. Les trois principales missions sont connaitre et protéger la biodiversité, accompagner le développement durable du territoire, accueillir et sensibiliser les différents publics.

Depuis sa création dans les années 1970, dans l’objectif d’enrichir et préserver la biodiversité du territoire, il a mené et accompagné de nombreuses opérations de réintroduction d’espèces avec succès. Parmi celles-ci, la réintroduction des vautours fauves et moines et depuis 2012, toujours au côté de la LPO, celle du Gypaète barbu. La participation de l’établissement au LIFE GYPCONNECT s’inscrit dans la continuité de ce travail, le conforte et assure la cohérence de l’opération à l’échelle nationale et européenne.

Les actions du LIFE GYPCONNECT auxquelles le Parc national contribue concernent notamment :

  • le lâcher et le suivi des oiseaux dans les Grands Causses : aménagement et surveillance du site de lâcher, surveillance et suivi des oiseaux avant et après envol, collecte et appui à l’analyse des données tout au long de l’année (actions C01, C02, D01),
  • le développement et la gestion de la ressource alimentaire : suivi des placettes individuelles d’équarrissage naturel existantes chez les éleveurs et création de nouvelles placettes (action C03),
  • la communication et la sensibilisation : réalisation d’animations et d’informations à destination de différents publics (habitants, touristes, professionnels, scolaires…), diffusion d’information dans les différents médias (presse, radio, vidéo…), accueil de groupes tous types de public…. (actions E02 et E03),
  • la limitation des menaces : limitation des sources de dérangement via la surveillance et les avis règlementaires rendus, contribution à l’inventaire des tronçons électriques dangereux… (actions A05, C10),
  • le transfert d’expérience  : contribution à la rédaction des protocoles de sélection des sites de libération et de recommandations pour l’équarrissage naturel, mais aussi appui quotidien sur demande (actions A01 et A03),
  • l’expérimentation de l’utilisation de munitions sans plomb pour la chasse : action qui devrait permettre à des chasseurs volontaires du territoire de tester l’utilisation de ce type de munition et d’avoir une information technique concernant l’impact du plomb et les caractéristiques de ces munitions (C08).

Plus d’informations

Consultez le site de la LPO Grands Causses
Consultez le site du Parc national des Cévennes

Toutes les versions de cet article :

Partager :