Life Gypconnect

Mort de Larzac, le jeune gypaète lâché dans les Causses en 2015

Publié le jeudi 4 août 2016 - modifie le mercredi 3 août 2016

Son cadavre a été retrouvé en Allemagne, sous une ligne moyenne tension située à proximité de la dernière localisation émise par le GPS dont il été équipé.

C’est une adhérente de NABU (Association Allemande de protection de la Nature) qui a découvert les restes de l’oiseau. Cette personne a signalé sa découverte au responsable de cette association avec lequel nous étions en contact depuis quelques jours.
Compte tenu de l’état de décomposition du cadavre de Larzac, on peut supposer que sa mort remonte au début du mois de juillet.

Rappel des étapes de nos recherches :

  • Depuis le 03 juillet 2016, la balise GPS de Larzac ne transmet plus de nouvelles données alors que sa batterie est en pleine charge ! Le dernier point enregistré se situe au nord de l’Allemagne, dans la région du Schleswig-Holstein, près de l’île Fehrman, dans la Mer Baltique. Cet arrêt soudain des transmissions est une source d’inquiétude.
  • Après quelques jours sans nouvelles de Larzac, il est décidé de prendre contact avec des organismes de protection de l’environnement dans cette région, tels que NABU, BUND, des centres de sauvegarde ou de soins et des particuliers.
  • Parmi ces prises de contacts menées parallèlement par la VCF, Pascal Orabi et l’équipe de la LPO Grands-Causses, nous échangeons régulièrement avec le responsable de NABU Schleswig-Holstein, Monsieur Ludwichowski. Ce dernier transmet notre demande de recherche de Larzac au réseau d’ornithologue OAG du Schleswig-Holstein (Ornithologische Arbeitsgemeinschaft Schleswig-Holstein).
  • Grâce à cette collaboration et à un article paru dans le Husummer Zeitung, nous avons reçu deux observations possibles de Larzac, les 13 et 20 juillet 2016. Les témoignages sont très approximatifs et peu crédibles mais suscitent l’espoir.
  • Malheureusement, M. Ludwichowski nous a annoncé la découverte du cadavre de Larzac par un mail tardif, lundi 25 juillet 2016.
  • Le cadavre se trouve sous une ligne non-électrifiée car en attente de démontage suite à son enterrement ! M. Ludwichowski va se rendre sur place dans les prochaines heures pour faire des photos, recueillir tous les commémoratifs possibles et collecter l’ensemble des restes de l’oiseau et nous envoyer tous ces éléments rapidement. Nous procèderons alors à divers examens de ces restes : autopsie, radiographie, analyses toxicologiques, analyses pour les métaux…

C’est à nouveau une triste nouvelle pour le programme de réintroduction du Gypaète barbu dans les Grands-Causses qui porte un coup au moral des personnes mobilisées.

Malgré cela, les équipes de la LPO Grands-Causses et de la VCF tiennent à remercier leurs contacts en Allemagne pour leur réactivité, leur soutien et leur implication pour retrouver Larzac.

Plus d’informations

Consultez notre article précédent : Quelles nouvelles pour Larzac qui n’émet plus en Allemagne ? Aidez-nous à le retrouver !

Partager :