Life Gypconnect

Le programme Life Gypconnect se mobilise pour limiter l’usage du plomb de chasse

Publié le jeudi 14 novembre 2019

Sans compter les activités de tir sportif et de pêche, la chasse à elle seule disperse 8 000 tonnes de plomb dans la nature chaque année en France. La fragmentation des munitions et la dissolution des fragments contribuent à contaminer tous les compartiments des écosystèmes et posent un véritable problème de santé publique notamment pour les personnes qui consomment de la viande de chasse. Les vautours au sommet de la chaîne alimentaire sont particulièrement exposés par un processus de bioaccumulation. Le LIFE GYPCONNECT, consacré au Gypaète barbu, a conduit une expérimentation de munitions alternatives et propose à l’occasion de son deuxième séminaire un retour d’expérience des résultats acquis.

Le Gypaète barbu bénéficie d’un programme européen de réintroduction (LIFE GYPCONNECT) et d’un plan national d’actions. Les 12 et 13 novembre 2019 à Rennes-le-Château (Aude) l’équipe du LIFE GYPCONNECT organise son deuxième séminaire consacré à l’importance des sites spécifiques d’équarrissage en faveur du Gypaète barbu et aux aspects sanitaires notamment liés aux problématiques d’exposition et d’intoxication aux métaux lourds :

  • l’équarrissage spécifique en faveur de l’espèce
    Il s’agira de présenter dans le détail les différents aspects liés à la mise en place, au fonctionnement et à l’importance des placettes spécifiques en faveur du Gypaète barbu. Au cours du séminaire, une visite technique sur le terrain sera effectuée sur un site en fonctionnement.
  • l’exposition aux métaux lourds et autres intoxications
    En raison de leur système digestif très spécifique, les Gypaètes barbus sont particulièrement exposés aux risques d’intoxication aux métaux lourds. Ces risques d’intoxication, de mieux en mieux documentés, figurent comme un paramètre limitant important dans la conservation du Gypaète barbu.

Le séminaire prévoit donc de partager les connaissances actuelles en conviant les équipes de recherche, les experts et organismes reconnus ayant développés des travaux dans ce domaine.

Parmi ces problématiques liées au plomb, les munitions de chasse occupent une place particulièrement importante. Ce séminaire prévoit donc différentes interventions sur l’utilisation de munitions alternatives sans plomb. Il sera, en conséquence, un moment privilégié pour rendre compte de l’expérimentation conduite à l’occasion du projet LIFE GYPCONNECT dans le département de la Lozère sous la maîtrise du parc national des Cévennes. Il s’agira de proposer un bilan de cette expérimentation, et de confronter les premiers résultats avec les expériences de gestionnaires de milieux, de pratiquants de la chasse et d’experts en balistique.

Ce volet important donnera une large place aux travaux engagés par le Centre national d’informations toxicologiques vétérinaires à l’occasion de la surveillance qu’il conduit. Le CNITV proposera à cette occasion des interventions sur les résultats de ses travaux et de ses expériences.

Partager :