Life Gypconnect

L’association Vautours-en-Baronnies

<media13|insert|right|largeur=350>Reconnue d’intérêt général, l’association Vautours en Baronnies regroupe différents partenaires locaux : naturalistes, éleveurs, élus, vétérinaires, chasseurs… et travaille en étroite collaboration avec la communauté de communes du pays de Rémuzat et le Parc Naturel Régional des Baronnies. Elle a pour objectif principal d’assurer le développement de populations viables de Vautours dans le massif des Baronnies situé dans le département de la Drôme. Elle conduit et anime à cet effet :

  • Depuis 1993, un programme de réintroduction et de suivi du Vautour fauve. Le massif des Baronnies abrite aujourd’hui la plus importante colonie de Vautours fauves des Alpes.
  • Depuis 2004, un programme de réintroduction et de suivi du Vautour moine. Ce programme de réintroduction se poursuit actuellement et devrait être achevé en 2016.
  • Le suivi de la reproduction du Vautour percnoptère. Après vingt ans d’absence, cette espèce a fait un retour spontané depuis 2000.
  • Le suivi des Gypaète barbu qui fréquentent le massif des Baronnies depuis 2010.

L’association possède une propriété de cinq hectares utilisée pour la réintroduction des Vautours (volière de réintroduction, observatoire, aire d’équarrissage).

Vautours en Baronnies œuvre également pour l’information et l’animation du grand public et des scolaires et la gestion de la « Maison des Vautours » (structure d’accueil et d’information – environ 15000 visiteurs par an). Par ailleurs, elle assure également une mission de service public par la fourniture d’un service d’équarrissage naturel à la faveur des éleveurs.

Acteur majeur de la réintroduction des vautours dans la Drôme, Vautours en Baronnies est, dans le cadre du LIFE GYPCONNECT, l’opérateur du site désigné « Alpes » et est responsable de la mise en œuvre du programme d’actions du projet sur ce territoire et plus spécifiquement sur le territoire des Baronnies.

Plus d’informations : http://www.vautoursenbaronnies.com/

Toutes les versions de cet article :

Partager :